Phonak Marvel, une longueur d'avance sur la télésanté

< back

Depuis son lancement, Phonak Marvel a tenu toutes ses promesses en offrant aux patients des performances auditives remarquables et tous les avantages d’une solution à la pointe de la technologie* :

• Une qualité sonore exceptionnelle y compris dans les milieux les plus bruyants
• La puissance d’une solution rechargeable éprouvée
• Une solution d’écoute de la TV en haute qualité sonore
• Une connexion directe à tous les téléphones dotés de la technologie Bluetooth®, quelle que soit la marque.

Dans le contexte particulier lié à la pandémie de COVID-19, les patients ont également pu compter sur cette solution pour continuer à recevoir des soins à distance grâce aux dernières applications de télésanté intégrées à Marvel.

 
Phonak Marvel Remote Support mobile (LR)
 

Étendre l’accès aux soins auditifs professionnels

Depuis plusieurs années déjà, Phonak est un leader en matière de développement de services favorisant les soins à distance (e-audiologie). Bien qu’initialement développés pour compléter l’offre de soins auditifs, ces outils sont désormais devenus extrêmement précieux dans le contexte du COVID-19 :

• Mise à disposition d’un journal auditif : le patient peut enregistrer et partager en temps réel avec son audioprothésiste son expérience auditive avec son appareillage via une application sur son smartphone. Cela permet ensuite à l’audioprothésiste d’affiner de manière très personnalisée les réglages.

• Suivi et assistance vidéo à distance : via une simple application le patient et son audioprothésiste peuvent organiser des rendez-vous de suivi à distance et, si besoin, effectuer des ajustements de réglages en temps réel et à distance.

Ces outils fonctionnent de concert pour connecter à distance les audioprothésistes et leurs patients à chaque étape de leur parcours de soins auditifs depuis leur domicile, leur assurant confort et sécurité.

L’appareillage à distance, un pas en avant pour les patients

« Si cette technologie n’a pas vocation à se substituer aux bonnes pratiques en centres auditifs ni aux soins auditifs en présentiel, elle offre aux praticiens un moyen de prodiguer des soins auditifs de qualité en permettant à leurs clients de rester en sécurité chez eux », indique Angela Pelosi, la directrice Audiologie monde de Phonak. « En ces temps difficiles, l’accès aux professionnels de la santé auditive est particulièrement important pour toutes les personnes malentendantes (…) Cela leur permet non seulement de rester socialement connectés, mais aussi de préserver et d’améliorer leur bien-être général à court et à long terme. »

Une étude sur les avantages de l’appareillage à distance (voir ci-après) menée aux États-Unis, à l’Université Vanderbilt de la ville de Nashville, Tennessee, a notamment montré que l’appareillage à distance des aides auditives ne peut pas se substituer aux consultations sur place. Néanmoins, il s’agit d’un outil supplémentaire que les audioprothésistes peuvent proposer à leurs patients et qui permet d’augmenter leur satisfaction générale quant aux soins prodigués.

*Information produit sans engagement. Consultez www.phonakpro.fr/etudes. Bien lire les notices d’utilisation. Ce dispositif médical est un produit de santé réglementé qui porte au titre de cette règlementation, le marquage CE

Avantages et faisabilité technique de l’appareillage à distance dans le cadre des rendez-vous de suivi

Menée aux États-Unis à l’Université Vanderbilt de la ville de Nashville, Tennessee, cette étude a utilisé un prototype préliminaire que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de « Phonak Remote Support ». L’étude a pour objet d’évaluer la faisabilité technique globale et les avantages d’un appareillage à distance dans le cadre des rendez-vous de suivi prothétique. En moyenne, les participants et l’audioprothésiste ont été satisfaits par les sessions Remote Support (= session à distance), et les participants ont indiqué préférer les rendez-vous à distance aux rendezvous sur place.

Auteurs : Jean Anne Schnittker, juin 2019

Introduction

Cet article, qui porte sur une étude de terrain, est un résumé de l’article revu par des pairs d’Angley, G., Schnittker, J.A., & Tharpe, A.M. (2017), intitulé
« Remote Hearing Aid Support: The Next Frontier » et publié dans la revue Journal of the American Academy of Audiology.

Afin de pouvoir régler de manière optimale les aides auditives de ses patients, un audioprothésiste peut avoir à planifier de nombreux rendez-vous de suivi prothétique. Se rendre à de nombreux rendez-vous peut s’avérer compliqué pour certains patients, en particulier pour ceux qui ont des problèmes de santé ou de mobilité et ceux qui vivent dans les régions rurales. Les solutions d’eAudiologie peuvent éliminer certains de ces obstacles en proposant à ces patients un accès plus pratique aux services qu’ils demandent. En général, les consultations d’eAudiologie peuvent être menées de manière synchrone ou asynchrone. Lors d’un rendez-vous synchrone, l’audioprothésiste et le patient communiquent entre eux en temps réel. Cette consultation peut se faire par téléphone, par webcam ou par un autre moyen. Les rendez-vous asynchrones sont également appelés « rendez-vous en différé ». Lors de ces derniers, des données sont collectées au site distant, sont enregistrées sur un appareil (ordinateur ou smartphone par ex.), puis sont envoyées de manière sécurisée en vue d’être analysées ou examinées ultérieurement. Bien que la communication entre eux ne soit pas en temps réel, le patient entend l’audioprothésiste lui communiquer les informations requises et peut être aidé par un animateur en fonction du service et de l’équipement dont il a besoin.

Tous les rendez-vous de suivi prothétique ne sont pas adaptés à une téléconsultation. Lors du parcours patient, certaines tâches cliniques ne peuvent se faire qu’au centre auditif (prise d’empreintes d’oreille, mesure de l’oreille réelle, inspection physique de l’aide auditive, etc.). Cependant, d’autres tâches cliniques telles que les réglages logiciels peuvent être effectuées à distance tant qu’il est possible d’accéder aux aides auditives via un ordinateur ou une connexion Bluetooth. L’objectif de cette étude était d’évaluer la faisabilité et les avantages perçus de la téléconsultation pour les rendez-vous de suivi prothétique.

Méthodologie

Participants

Tous les participants ont été recrutés et inscrits conformément aux procédures approuvées par le Conseil d’examen institutionnel de l’Université Vanderbilt. 50 sujets âgés de 32 à 88 ans (âge moyen = 65 ; écart-type = 13) ont pris part à l’étude pilote. La population des participants était composée de 30 hommes et 20 femmes. 35 participants étaient des utilisateurs d’aides auditives débutants tandis que 15 étaient des utilisateurs expérimentés. La perte auditive présentait une gravité allant de légère à profonde et était neuro-sensorielle, de transmission ou mixte.

21 des participants recrutés plus un autre participant, soit 22 participants au total, ont choisi de prendre part à une phase à domicile de l’étude. Dans ce sous-groupe, les participants étaient âgés de 34 à 77 ans (M=62 ; écart-type=12).

Rendez-vous au centre auditif : équipement et supports

Les participants ont accepté d’être pris en charge lors d’une session Remote Support au centre auditif pour un rendez-vous de suivi prothétique. Lors du rendez-vous de suivi prothétique Remote Support, le participant se trouvait dans une salle du centre auditif utilisée pour l’appareillage à distance tandis que l’audioprothésiste se trouvait dans une autre salle du centre auditif. Chaque participant a reçu un kit Remote Support dans lequel se trouvent un Phonak iCube accompagné d’un câble USB, une clé USB contenant le logiciel Remote Support client, ainsi qu’un manuel d’installation du logiciel. Le logiciel client ne proposait aucune fonctionnalité permettant aux participants de régler l’aide auditive.
Lors de l’installation et de la configuration, l’audioprothésiste est resté dans la salle aux côtés du participant afin d’observer etde chronométrer le processus d’installation et de configuration. L’audioprothésiste a annoncé à chaque participant qu’il devait effectuer lui-même l’installation. Toutefois, si un participant n’arrivait pas à effectuer lui-même l’installation et la configuration, l’audioprothésiste consignait les problèmes et apportait son aide s’il n’y avait pas le choix.

Rendez-vous au centre auditif : procédures

Au début du rendez-vous Remote Support, l’audioprothésiste a effectué le Montreal Cognitive Assessment (MoCA), un test de dépistage des troubles cognitifs qui aide les professionnels de santé à détecter la déficience cognitive légère. Les scores MoCA ont été utilisés pour les analyses ultérieures et non en tant que critères de sélection.

Une fois le logiciel client installé, l’audioprothésiste s’est rendu dans une autre pièce du centre auditif. L’audioprothésiste a alors appelé le participant avec un téléphone fixe ou un téléphone mobile. Il a ensuite rejoint la session en utilisant une version spéciale de Phonak Target, puis il s’est connecté à distance aux aides auditives du participant. Ce dernier a ensuite évoqué les problèmes ou difficultés rencontrés avec ses aides auditives et, pour y répondre, l’audioprothésiste choisissait soit de faire des réglages logiciels soit de conseiller le patient. Une fois le rendez vous Remote Support terminé, l’audioprothésiste et le participant devaient remplir leur enquête de satisfaction respective en ligne.

Rendez-vous au domicile : équipement et supports

Dans cette phase de l’étude, les rendez-vous n’ont plus lieu au centre auditif dans une salle d’appareillage à distance, mais au domicile du participant afin de mieux reproduire une situation réelle. La date et l’heure des connexions à l’ordinateur et à Internet variaient selon les participants. Outre l’équipement et les supports utilisés lors du rendez-vous au centre auditif, le participant a reçu un programme de téléconférence sécurisé, ainsi que des aides auditives identiques ou équivalentes aux siennes. Une webcam a également été fournie si le participant n’en avait pas. Les aides auditives du participant n’ont pas été utilisées dans l’étude au cas où il n’aurait pas été possible de réparer certains problèmes de connexion lors de la session Remote Support. Cinq scénarios de programmation ont été créés afin de veiller à couvrir une grande variété parmi les tâches de programmation et de manipulation (remplacer une pile par ex.) auprès des participants.

Rendez-vous au domicile : procédures

Tous les rendez-vous au domicile ont eu lieu après les rendez-vous au centre auditif. Avant leur rendez-vous au domicile, les participants avaient pour consigne d’installer sur leur ordinateur personnel les applications logicielles requises pour les aides auditives et le programme de téléconférence. Certains d’entre eux ont demandé de l’aide auprès de leurs proches ou amis pour installer les logiciels. Les rendez-vous de suivi prothétique étaient prévus à la date et l’heure choisies par le participant. L’audioprothésiste contactait d’abord le participant par téléphone, puis une fois qu’une connexion était établie via un système de téléconférence, il mettait fin à la communication téléphonique. Si une communication stable n’avait pas pu être établie ou maintenue, le rendez-vous se poursuivait par téléphone. Les scénarios de programmation étaient distribués de façon aléatoire entre les participants. En outre, le participant et l’audioprothésiste devaient tous deux remplir leur enquête de satisfaction respective en ligne.

Résultats

Rendez-vous au centre auditif

La durée du rendez-vous a été comparée pour la première moitié des 50 rendez-vous et la dernière moitié des rendez-vous. Il a été observé que les rendez-vous de la seconde moitié duraient 6 minutes de moins en moyenne (figures 1 et 2).

Figures_1_2_étude_télésanté.PNG

Lorsqu’il a été demandé aux participants s’ils préféraient utiliser Remote Support à l’avenir, 64% ont déclaré préférer Remote Support, 32% sont restés neutres et 4% ont déclaré ne pas préférer Remote Support. Cependant, lorsqu’il leur a été demandé s’ils préféraient l’utiliser lors de conditions météorologiques mauvaises, 88% ont déclaré préférer Remote Support et 12% sont restés neutres. Quant aux avantages de ce type de rendez-vous, 90 % ont déclaré un avantage directement lié à la commodité et à l’accès. Les faiblesses déclarées étaient la perte du contact direct (20%) et l’utilisation de la technologie (4%). Presque tous les participants (92%) ont affirmé qu’ils recommanderaient ce service à leurs amis et leurs proches (figure 3).

Figure_3_étude_télésanté.PNG

En général, l’audioprothésiste était satisfait pour 82% des rendezvous Remote Support. Sa satisfaction était neutre pour 16% des sessions. La satisfaction neutre de l’audioprothésiste était accompagnée des commentaires suivants :

  • Contact physique avec l’instrument impossible (inspection visuelle, nettoyage, remplacement du dôme)
  • Réglages ComPilot impossibles
  • REM impossible
  • Impossible d’examiner l’oreille physiquement
  • Échec de connexion à l’implant auditif (une fois)
  • Impossible de contrôler la consommation de la pile

Une seule session a été jugée non satisfaisante par l’audioprothésiste. Dans cette session, le participant ne savait pas comment utiliser l’ordinateur et a obtenu l’aide de sa soeur. Il est également arrivé plusieurs fois que l’aide auditive se soit arrêtée de fonctionner lors de cette session. Pour ce qui est de la connectivité, la connexion à l’aide auditive a été stable pour 86% des rendez-vous. Pour 80% des rendez-vous, l’audioprothésiste a déclaré que l’appareillage à distance était aussi efficace que sur place (figure 4).

Figure_4_étude_télésanté.PNG

Rendez-vous au domicile

Lors des rendez-vous au domicile, une webcam a été utilisée avec succès pour 77% des sessions. Chez les participants qui ont pu utiliser une webcam, ils ont tous indiqué préférer utiliser la caméra plutôt qu’un téléphone pour communiquer avec l’audioprothésiste.

Les questionnaires « Feelings about Computer » ont révélé que 71% des participants étaient en moyenne favorables aux ordinateurs.

Les participants étaient à nouveau invités à évaluer leur satisfaction quant aux rendez-vous Remote Support en remplissant le questionnaire du patient au domicile. Les résultats étaient similaires à ceux des rendez-vous au centre auditif. 86% des participants ont déclaré préférer les rendez-vous Remote Support dans les situations difficiles, 90% ont déclaré qu’ils recommanderont les rendez-vous Remote Support aux autres et 60% ont déclaré préférer les rendezvous Remote Support à l’avenir par rapport aux rendez-vous sur place. Pour cette préférence, la raison la plus souvent invoquée était le gain de temps.

Discussion

Le prototype Remote Support a prouvé sa faisabilité technique. Les problèmes de connexion observés dans le cadre de cette étude ont été résolus par la version commercialisée de Phonak Remote Support. Aucune technologie n’est infaillible et il y a toujours le risque de rencontrer des problèmes techniques sur lesquels l’audioprothésiste ou le patient n’ont aucun contrôle. Le plus important est que l’audioprothésiste se sente à l’aise et confiant pour faire face à un éventuel problème technique lors d’un rendez-vous et pour déterminer s’il peut le résoudre rapidement. Il convient également de noter que les problèmes de connexion rencontrés lors de cette étude ont davantage impacté la satisfaction de l’audioprothésiste que celle du patient.

En ce qui concerne la durée du rendez-vous Remote Support, l’audioprothésiste a déclaré s’être familiarisée avec le flux de travail, le dépannage et les outils disponibles. Il se peut que cela ait contribué à réduire la durée du rendez-vous Cette expérience a été une excellente étude de cas et suggère qu’une étude sur l’adaptation des audioprothésistes à l’utilisation de Remote Support pourrait s’avérer bénéfique.

Les avantages avancés par les participants de cette étude étaient centrés autour de la commodité et de l’accessibilité aux services. La fréquence des consultations auprès d’un audioprothésiste peut être perçue comme un obstacle à l’utilisation d’une aide auditive et les services tels que Remote Support pourraient réduire cet obstacle chez certains patients. 40% des patients ont également déclaré qu’ils solliciteraient plus souvent des services si Remote Support était disponible. L’hypothèse retenue est que l’appareillage à distance des aides auditives pourrait améliorer la satisfaction si les patients recevaient le suivi prothétique dont ils ont besoin. Selon l’audioprothésiste, un des avantages pour le centre auditif serait l’efficacité apportée dans la planification des rendez-vous. Les taux de non-présentation ont une incidence élevée sur la planification des rendez-vous et la fréquentation du centre auditif. Si les clients à distance oublient leur rendez-vous, il y a plus de chance qu’ils soient disponibles à n’importe quel moment s’ils sont contactés par l’audioprothésiste.

Il est possible que les personnes ayant choisi de participer à cette étude avaient déjà un penchant favorable quant à l’utilisation des ordinateurs, d’où leur acceptation de participer à cette étude. Par ailleurs, l’utilisation de mesures de satisfaction à court terme, comme celles utilisées dans cette étude, a pu être influencée par la nouveauté que représente la téléconsultation chez certains participants. Par exemple, lorsque des clients font face à des problèmes réels qui sont plus complexes que ceux présentés dans cette étude, il se peut que ces derniers préfèrent avoir un contact direct avec leur audioprothésiste. Ces considérations nécessiteront de mener d’autres études plus larges et de grande envergure.

Conclusion

Il convient de noter que la version commercialisée de Phonak Remote Support n’exige pas l’utilisation d’un Phonak iCube ou des procédures d’installation de logiciel client comme indiqué dans cette étude. Plus la technologie avance et les patients s’y connaissent mieux en informatique et plus les offres de service d’eAudiologie deviendront monnaie courante. L’appareillage à distance des aides auditives ne remplace pas et ne peut en aucun cas remplacer les consultations sur place. Phonak Remote Support est un outil supplémentaire que les audioprothésistes peuvent proposer à leurs patients lorsqu’ils le jugent approprié. Cette étude laisse entendre qu’aussi bien les audioprothésistes que les patients sont satisfaits par cette nouvelle forme de prestation de services. Dans certains cas, cette méthode est même préférée aux rendez-vous sur place. Ces résultats montrent que Phonak Remote Support fournit des services d’une certaine manière que les patients préfèrent parfois tout en maintenant une prise en charge de qualité. Si les porteurs d’aides auditives peuvent obtenir les services dont ils ont besoin auprès de leur audioprothésiste, cela pourrait augmenter leur satisfaction dans leur quête d’une meilleure audition. La commodité et l’accès aux services sont deux avantages que Phonak Remote Support peut apporter.

Références

Angley G., Schnittker, J.A., Tharpe, A.M. (2017) Remote Hearing Aid Support: The Next Frontier. Journal of American Academy of Audiology 00:1-8. DOI: 10.3766/jaaa.16093

Auteurs et chercheurs

Gina Angley, auteure principale

Gina Angley est audioprothésiste et directrice associée, spécialiste des aides auditives pour adultes au Département des sciences auditives et des sciences de la parole du Centre médical de l’Université Vanderbilt. Ses intérêts cliniques se portent sur les services de réadaptation et le diagnostic chez les adultes. Ses recherches portent sur la télémédecine et les interventions techniques sur les patients de tous âges souffrant de perte auditive. Gina Angley présente son travail lors de réunions régionales et nationales.

Jean Anne Schnittker, auteure

Jean Anne Schnittker est une audioprothésiste travaillant pour le service Recherche et développement de Sonova, avec un intérêt particulier pour l’eAudiologie et la formation. Jean Anne a obtenu son doctorat en audiologie (Au.D.) à l’Université de Floride et son master d’audiologie à l’Université Purdue. Elle travaille depuis 14 ans chez Sonova en ayant occupé divers postes.

Anne Marie Tharpe, auteure de référence

Anne Marie Tharpe est audioprothésiste et préside le Département des sciences auditives et des sciences de la parole de la Faculté de médecine de l’Université Venderbilt de Nashville, dans le Tennessee, aux États-Unis. Ses thèmes de recherche portent sur la perte auditive chez l’enfant. Elle a notamment exploré les répercussions en matière de développement de la perte auditive légère et minime sur les enfants, les enfants souffrant de perte auditive et d’autres handicaps, et plus récemment, les habitudes de sommeil des personnes souffrant de perte auditive. Anne Marie Tharpe a publié beaucoup d’articles dans des revues professionnelles nationales et internationales ainsi que de nombreux livres et chapitres de livres, et a animé plus de 250 conférences dans le monde sur les problèmes d’audiologie pédiatrique.

A propos de Sonova

Sonova, dont le siège social se trouve à Stäfa, en Suisse, est le leader des solutions innovantes de soins auditifs. Le groupe exploite les marques Phonak, Unitron, Hansaton, Advanced Bionics et AudioNova. Sonova offre à ses clients l’une des gammes de produits les plus complètes du secteur – des aides auditives aux implants cochléaires en passant par les solutions de communication sans fil. Dans le cadre d’une stratégie commerciale unique et verticalement intégrée, le groupe exerce trois activités principales – aides auditives, soins audiologiques et implants cochléaires – sur la totalité de la chaîne de valeur du marché des soins auditifs. Le réseau de vente et de distribution du groupe, le plus vaste du secteur, comprend plus de 50 grossistes et plus de 100 distributeurs indépendants. À cela s’ajoute l’activité de soins audiologiques de Sonova, qui propose des services audiologiques professionnels via un réseau d’environ 3 500 sites répartis sur 19 marchés clés.
Fondé en 1947, le groupe emploie plus de 15 000 personnes dévouées et a réalisé un chiffre d’affaires de CHF 2,92 milliards pour l’exercice 2019/20, ainsi qu’un bénéfice net de CHF 490 millions. Par le biais de toutes ses activités et en soutenant la fondation Hear the World, Sonova poursuit sa vision d’un monde où chacun profite du plaisir d’entendre et mène une vie sans limites. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.sonova.com et www.hear-the-world.com.

Les actions de Sonova (symbole boursier : SOON, numéro de valeur : 1254978, ISIN : CH0012549785) sont cotées au SIX Swiss Exchange depuis 1994. Les valeurs mobilières de Sonova n’ont pas été et ne seront pas enregistrées au titre de la loi américaine sur les valeurs mobilières de 1933, dans sa version modifiée (« Loi de 1933»), ni en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables dans tout État des États-Unis d’Amérique, et ne peuvent être offertes ni vendues aux États-Unis d’Amérique si ce n’est en application d’une dispense d’enregistrement aux termes de la Loi de 1933 et conformément aux lois sur les valeurs mobilières en vigueur dans les États, ni en dehors des États-Unis d’Amérique à des ressortissants non-américains au sens du règlement dit Regulation S pris aux termes de la Loi de 1933.

Chez Phonak, nous sommes convaincus qu’une bonne audition est indispensable à une vie épanouie. Depuis plus de 70 ans, nous restons fidèles à notre vocation et développons des solutions auditives innovantes qui contribuent à changer des vies et favorisent l’épanouissement social et émotionnel. Et la vie s'exprime.

 

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Relations presse Phonak

Global
Florence Camenzind
Téléphone    +41 58 928 33 25
Email     florence.camenzind@sonova.com

France
Maud Garrel
Téléphone    +33 4 72 14 50 00
Email     maud.garrel@sonova.com

 

Media Release: Phonak Marvel, une longueur d’avance sur la télésanté

Juin 2020