eAudiologie

mars 2019 - Par Jean Anne Schnittker Au.D.

"Jetons un coup d'oeil aux patients qui sont bien placés pour utiliser le réglage à distance et d'autres applications d'eAudiologie."

Le réglage à distance était le premier projet sur lequel je travaillais après mon déménagement en Suisse en 2011 . J'ai toujours trouvé passionnantes les opportunités et possibilités associées à cette technologie. C'est donc un plaisir de voir cet outil disponible sur le marché.

Un aspect du réglage à distance qui m'est fréquemment posé est la candidature, plus précisément l'âge du patient qui convient le mieux à cet outil. L'âge moyen des utilisateurs d'appareils auditifs se situant autour de 70 ans, l'utilisation de technologies impliquant smartphones, applications, etc. a naturellement été mise en cause à de nombreuses reprises. En fin de compte, je ne vois pas cela comme un problème - laissez-moi vous dire pourquoi.

 
image_7d1c
 

Technophile ou pas - la motivation suffit

Dans 2 de nos essais sur le terrain, l'âge moyen des participants était de 63 ans. En moyenne, 25% des participants ont été aidés par un membre de leur famille ou un ami s'ils avaient besoin d'aide avant ou pendant le rendez-vous. Cela m'a montré que même les patients qui rencontrent des difficultés sont encore capables de trouver un moyen d'utiliser la technologie s'ils sont motivés. Sils ne peuvent pas utiliser la technologie eux-mêmes, ils demanderont simplement à quelqu'un de plus expérimenté sur le plan technique de les aider. C'est une excellente solution ! Nous n'avons pas encouragé ni découragé l'assistance pendant nos études. Si les audioprothésistes l'encourageaient, le pourcentage de patients assistés serait peut-être même supérieur à 25%.

Option «cool» pour les adolescents épris de numérique

Alors que nous nous efforçons de réduire l'âge moyen des utilisateurs d'appareils auditifs pour augmenter les taux d'adoption précoce, les jeunes adultes et les adolescents sont sur le point de devenir des perspectives prometteuses en eAudiologie. Ce groupe d'âge est déjà techniquement averti et utilise quotidiennement la technologie. En fait, une étude d'Adrian Davis et Gwen Carr explorant Remote Support avec des adolescents désengagés a montré des résultats très prometteurs. Ils ont découvert que la technologie pouvait constituer une option attrayante pour ce groupe d'âge, car elle leur permettait de rechercher de manière autonome des services de prothèses auditives. Un autre de mes collègues, qui mène actuellement une étude auprès d'adolescents âgés de 12 à 20 ans en Chine, reçoit également des commentaires sur le fait que le réglage à distance est «cool». Ce n'est jamais une mauvaise chose que vos patients aiment ou même apprécient la manière dont ils reçoivent les services.

Commodité pour la génération Y et les familles occupées

Le dernier groupe que je voudrais mentionner est celui des enfants. Leurs parents sont parfaitement positionnés pour utiliser ce type de technologie afin de mieux répondre aux besoins de toute la famille pour que leur enfant obtienne les meilleurs résultats possibles. Pensez à la maman de la génération Y. En 2017, Forbes a publié un article intitulé valeur de 2,4 milliards de dollars. Ces mères contrôlent 85% des dépenses du ménage et passent en moyenne 8 heures par jour en ligne. Ne vous y méprenez pas, assister à un rendez-vous de réglage à distance pour exécuter rapidement un anti-larsen pour empêcher le sifflement de l'embout est un jeu d'enfant pour cette section de votre patientèle.

Les services offerts à distance peuvent également combler les lacunes de certaines familles. Maman, papa ou les autres principaux aide-soignants ne peuvent pas s'absenter du travail pour se rendre ensemble à leurs rendez-vous, ce qui entraîne des informations et des instructions sur les aides auditives qui tombent entre les mailles du filet. En tant qu'ancien audioprothésiste pédiatrique, je connais ce sentiment et c'est quelque chose que nous voulons tous éviter. Dans l'étude que j'ai présentée de Karen Muhoz et al. (2017), ils ont constaté cette circonstance exacte et ont pu augmenter le temps de port quotidien de l'enfant en utilisant des rendez-vous à distance pour lire le DataLogging et répondre à des besoins spécifiques. Le réglage à distance a permis à l'audioprothésiste d'inclure tous les aidants dans les rendez-vous à une heure qui leur convenait. Je pense que beaucoup de familles dans mes dossiers auraient grandement bénéficié de ce service.

Les outils d'eAudiologie non liés à l'âge

Je crois que le réglage à distance, ainsi que d'autres outils de l'eAudiologie, deviendront une généralité et que nous sommes maintenant au début de la transition. Il n'y a pas un groupe d'âge qui est exclu de l'utilisation de ces outils, basé uniquement sur l'âge. C'est excitant !

Tous vos patients, certains avec l'aide de la famille ou d'amis, pourraient avoir accès à de nouvelles façons de recevoir des soins audiologiques. Cela ne veut pas dire que les rendez-vous à distance conviennent à tous les patients, mais vous ne devez pas exclure cela simplement à cause de l'âge de votre patient. Il est préférable d'examiner leurs besoins pour déterminer s'ils sont un bon candidat. L'âge n'est qu'un nombre.

Guide: eAudiologie #9 - L'âge n'est qu'un nombre

Accéder au webinar en ligne